Deux ressources qui aident à réfléchir après le massacre dans les locaux de Charlie Hebdo

B6z-dUqIUAAXG5e
Sur ce qui nous unit

D’abord, l’intervention de Cynthia Fleury, philosophe, dans l’émission L’humeur vagabonde sur France Inter, mercredi soir (désolée, il est actuellement impossible de réécouter cette émission).

C. Fleury rappelle avec force que nos états de droit se fondent sur des valeurs partagées, qui se diffusent notamment par le biais de l’éducation :

 » Nous devons redoubler d’efforts sur l’éducation, l’enseignement, des valeurs de long terme. Mais là, quand ça brûle, qu’il y a la bombe, qu’il y a des morts, ces réponses de long terme sont presque inaudibles, alors que ce sont les seules réponses qu’il y a demain à apporter; c’est sur ce territoire de la pensée, de la transmission des valeurs, de la compréhension de ce qui nous unit« .

De ce qui nous unit bien plus que de ce qui nous sépare, évidemment. C. Fleury rappelle qu’elle a effectué une thèse de philosophie sur les platoniciens de Perse autrement dit, sur « la lumière orientale », tout en revendiquant de ne pas être islamologue :

« Il y a un invariant universel (…), un patrimoine commun des intelligences« . Et c’est dans ce patrimoine commun qu’il faut puiser, valoriser ses figures d’où qu’elles viennent, quand bien même les fondamentalistes veulent nous en interdire l’accès, alors même qu’ils ne les connaissent évidemment pas.

Sur l’indispensable diversité des pensées, des opinions et de leur expression

Forts de la compréhension de ce qui nous unit universellement, nous encourageons alors la diversité des opinions et de leur expression, inhérente à l’état de droit et à la démocratie. Car la diversité et la différences permettent d’apprendre et de grandir, nous rappelle Stephen Downes, dans « A Year in Photos », un magistral billet de son blog Half an Hour. Traduction libre d’un paragraphe (texte original en-dessous) :

L’apprentissage et la croissance ne naissent pas de l’uniformité, mais de la différence et de la diversité. C’est l’interaction qui nous fait grandir. Nous ne « répandons » pas, nous n' »amplifions » pas des idées à travers le monde. Ce sont juste des signaux que nous envoyons aux autres. Mais ce qui nous définit, c’est ce que nous faisons, la manière dont nous interagissons, et les résultats que nous obtenons. Les idées, l’apprentissage et la société ne sont pas transmis au travers de ces transactions, ils en émergent comme des résultats.

« The sameness isn’t what creates learning and growth. The difference, the diversity is what does. It’s the interaction that enables us to grow. We don’t ‘spread the word’, we don’t ‘amplify’ ideas – these are the signals we send to each other, but what defines us are the things we do, the way we relate to each other, and the outcomes we create. Ideas, learning culture and society emerge as a result of these transactions; they aren’t transmitted through them. »

Photo publiée par Frédéric Domon sur Twitter

A propos Christine Vaufrey

Directrice de MOOC et Cie : http://mooc-et-cie.com/. Je veille, surveille et expérimente toutes les formes d'apprentissage en ligne.
Cet article, publié dans apprendre, Citoyenneté, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s