La fin des MOOC de garage

Construire un MOOC, ce n’est pas seulement créer un cours en ligne. C’est bien plus que cela.

Créer un MOOC, c’est en fait coordonner 3 projets :

La structure du MOOC

Les 3 projets du Mooc

Chacun de ces projets réclame des compétences propres. Ce n’est pas parce que vous savez scénariser un cours en ligne que vous êtes un pro de la réalisation de vidéos. Et le meilleur réalisateur vidéo n’est pas forcément très à l’aise pour intégrer un cours complet sur une plateforme parfois fort peu ergonomique.

Ceci pour dire non seulement que la création d’un MOOC dot être assurée par une équipe, ce qui tombe sous le sens dès que l’on voit la somme de travail à réaliser, mais que l’on a tout intérêt à travailler avec des professionnels de chacune des disciplines. Ils coûtent cher ? Pas tant que cela. Et ils travaillent vite, bien plus vite qu’un débutant qui va tâtonner des jours entiers pour parvenir à un résultat moins bon que celui obtenu par un professionnel en quelques heures.

Le temps du Mooc de garage semble (déjà) révolu. Pourtant, on voit encore des équipes réduites composées de personnes qui souhaitent tout faire elles-mêmes, parce qu’elles ont des moyens limités et qu’elles pensent qu’avec de bons outils numériques et un petit guide du genre « créer son Mooc en 5 leçons », elles obtiendront des résultats corrects.

Ceci est de moins en moins vrai. Car le niveau monte. Les Moocs s’améliorent, techniquement, médiatiquement et même pédagogiquement parlant. On voit maintenant de véritables documentaires dans les vidéos des Moocs. Certaines plateformes, encore rares, autorisent la créativité et valorisent les éléments graphiques. L’intégration y est de plus en plus simple (pas sur toutes les plateformes, je le répète). Et les pédagogues font preuve d’imagination pour préparer des scripts de contenus susceptibles de toucher et retenir des publics diversifiés, faciliter la mémorisation et la compréhension des informations grâce à des ressources pédagogiques complémentaires, proposer des activités variées et des évaluations stimulantes.

Les fonctions transversales

La réalisation d’un projet aussi complexe qu’un Mooc doit absolument être coordonnée par un chef de projet, qui tient là un rôle capital. Le chef de projet « fait faire » mais « fait » aussi directement beaucoup. Il gère un budget, l’équilibre et l’optimise, anime le comité de pilotage, rend compte, traduit les souhaits en activités, s’assure que chacun réponde à ses obligations, vérifie les réalisations, facilite le passage d’une étape à l’autre… Et simplifie la vie à tout le monde. C’est à cela que l’on reconnait un excellent chef de projet.

On le sait, un Mooc n’est rien sans sa communication. Les premiers Moocs en français ont bénéficié de l’attrait de la nouveauté et un véritable public d’habitués s’est maintenant constitué. Le défi désormais est de toucher non les gens qui aiment apprendre dans l’absolu (ie : ceux qui suivent effectivement les Moocs en ce moment), mais ceux qui veulent en apprendre plus sur un sujet donné et ne savent même pas que les Moocs existent. Sinon, on aura beau avoir 10 000 inscrits sur son Mooc, on aura sans doute raté sa cible… Le montage d’un plan de com’, la capacité à adresser des publics fort éloignés des concepteurs du cours, à s’exprimer sur des supports diversifiés, à modifier ses messages selon la phase d’avancement du projet… ne s’invente pas du jour au lendemain.

Mooc Impressionnisme : les conditions de la qualité

MOOC_inscriconf590x355_2Je participe en tant que responsable pédagogique à la réalisation du Mooc L’Impressionnisme, du scandale à la consécration (projet Partenariats culturels Orange – Réunion des musées Nationaux – Solerni). De nombreuses conditions ont été réunies sur ce projet pour en faire une réussite : professionnels ultra-compétents dans les 3 domaines, chef de projet irréprochable, plateforme conviviale et équipe technique à l’écoute des besoins. Nous travaillons dans une excellente ambiance et avons à coeur de proposer à un large public un produit offrant un parcours de formation à la fois riche et agréable. Y réussirons-nous ? A J-8 avant l’ouverture, il reste encore pas mal de choses à faire. Mais si le soin apporté à la conception et la qualité des relations de travail présagent de la qualité du produit final, alors nous pouvons être confiants.

Pour en savoir plus sur ce Mooc et sur l’Impressionnisme, rendez-vous sur http://impressionnisme.solerni.org/. Vous pourrez vous inscrire si ce n’est déjà fait, et suivre le Mooc à partir du 20 octobre 2014 !

Schéma : C. Vaufrey, Canva

A propos Christine Vaufrey

Directrice de MOOC et Cie : http://mooc-et-cie.com/. Je veille, surveille et expérimente toutes les formes d'apprentissage en ligne.
Cet article, publié dans établissements patrimoniaux et culturels, Collaboration, MOOC, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour La fin des MOOC de garage

  1. Ping : La fin des MOOC de garage | eFormation #1 | Sc...

  2. Ping : La fin des MOOC de garage | Numérique &a...

  3. Ping : La fin des MOOC de garage | E-pedagogie, appren...

  4. Ping : La fin des MOOC de garage | gpmt | Scoop.it

  5. Ping : La fin des MOOC de garage | Médias | Sc...

  6. Ping : MOOC | Pearltrees

  7. Ping : Mosaïque, 1 : la pédagogie | Jamais sans mon laptop

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s