Pour favoriser la créativité, les entreprises révisent leur copie

Cerveau droit, cerveau gauche, ça vous dit quelque chose ? Certainement. Le cerveau droit est le siège de l’intuition et de la création, tandis que le cerveau gauche est celui de la raison, de la logique, de l’analyse et de la rationnalité. Augmenter sa créativité, c’est donc renforcer son cerveau droit et faciliter l’expression de ce qui en jaillit.

Sauf que ce n’est pas vrai. On le sait depuis 1998 exactement, date à laquelle trois scientifiques ont publié « Cognitive Neuroscience and the Study of Memory« , un article remettant en cause la théorie des deux hémisphères aux fonctions distinctes. En 2000, Eric Kandel, l’un des co-signataires de l’article, recevait le prix Nobel pour sa contribution. Tout comme Roger Sperry, l’auteur de la théorie des deux hémisphères, l’avait d’ailleurs reçu en 1981. La noble académie a pris acte des découvertes de la science, bien plus que le grand public.

Stockage, analyse, combinatoire

Il est grand temps de mettre nos connaissances à jour. Pour cela, l’article intitulé « L’étincelle de la création« , publié sur le site du magazine québécois Les affaires, s’avère fort utile.

On y apprend que le nouveau modèle de cerveau « est celui de la « mémoire intelligente », dans laquelle l’analyse et l’intuition travaillent ensemble, quels que soient les modes de pensée. Il n’y a ni hémisphère gauche, ni hémisphère droit. Il n’y a que l’apprentissage et le rappel de l’information, selon diverses combinaisons, partout dans le cerveau« . L’apprentissage se réalise en continu, lorsque notre cerveau décompose et classe l’information reçue. Le rappel d’information s’effectue en parallèle, lorsque le cerveau analyse les informations nouvelles et cherche leur cohérence avec celles que nous avons déjà en stock.

Quand suffisamment d’éléments, anciens et nouveaux, se combinent dans une nouvelle figure, cela se traduit par une intutition, un éclair de compérension, le fameux « moment Ahah » qui marque une avancée importante dans notre compréhension des choses.

Pour que cette intuition se transforme en créativité, il faut qu’elle soit suivie de la volonté d’agir. Pour ne pas perdre ce moment fugace où l’on sent, avant de se l’expliquer, que l’on a compris quelque chose d’important un peu avant les autres, il faut en effet ne pas tarder à entrer en action, et donc en avoir les moyens.

L’article détaille longuement le processus qui a mené à la création de Google. On retiendra de cette épopée que les deux étudiants Larry Page et Serguei Brin ont appliqué au fur et à mesure ce qu’ils comprenaient, en n’hésitant jamais à remettre en cause leurs postulats antérieurs : « Dès le départ, les fondateurs de Google avaient eu la présence d’esprit de combiner des éléments existants et de modifier leur objectif en fonction de la direction dans laquelle cette combinaison les menait« . Se laisser mener plutôt que de vouloir tout guider en suivant le plan établi, voilà une attitude décisive.

Fondamentalement, la créativité et l’innovation sont une affaire de liens : liens entre l’ancien et le nouveau, liens entre différents domaines que l’on croyait éloignés et dans lesquels on découvre des correspondances. Les entreprises innovantes sont celles qui facilitent l’apparition de ces heureuses surprises d’une part, les applications qu’elles impliquent d’autre part.

Enfermés au centre du monde

Les géants de l’informatique dans la Sillicon Valley appliquent ce principe à la lettre dans l’organisation de l’espace de travail : dans les nouveaux sièges sociaux, au demeurant assez pharaoniques, qu’Apple, Facebook ou Google se sont faits ou sont en train de se faire construire, les rencontres de hasard entre salariés sont privilégiées. Mais ces entreprises semblent penser qu’elles trouveront suffisamment de « carburant » en interne pour l’innovation, ce qui est sans doute une manifestation de leur propension à se croire le centre du monde. Ces magnifiques buildings sont en effet des univers clos, coupés du monde extérieur. Tout l’inverse en somme de ce qui permet la rencontre d’éléments hétérogènes porteuse de visions radicalement nouvelles, comme celle des riches et des pauvres, des informaticiens et des cuisiniers, ou des enfants avec des adultes matures. Ou de tout ça ensemble, au même endroit. Quelque chose qui ressemble à la vie, en somme.

Dans cette perspective et avec des moyens infiniment moins importants que ceux dont disposent les entreprises informatiques dorées à l’or fin, la région de la Wallonie en Belgique a lancé l’événement « Creative Wallonia« , semaine de la créativité qui se déroule du 5 au 15 novembre 2013. Durant cette semaine, l’objectif est de mettre en contact des gens venus d’horizons les plus divers dans des ateliers de productions originales. Des chefs cuisiniers, des artistes, des enseignants dialogueront avec le public et les entrepreneurs, partageront des expériences. Cette semaine n’est que la partie la plus festive d’une stratégie d’innovation que la région déploie au travers de différents dispositifs encourageant la fertilisation croisée des expériences et le soutien à la volonté d’agir.

Nous comprenons mieux aujourd’hui qu’hier d’où naissent nos intuitions et ce qui nous rend curieux, créatifs et enthousiastes. Il reste maintenant à diffuser ces grands principes et à y adapter les environnements d’étude, de travail et de vie. Un très vaste programme.

Références :

Duggan, William. « L’étincelle de création. » LesAffaires.com | Actualités Économiques, Bourse et Finances. N.d., consulté le 12 novembre 2013. http://www.lesaffaires.com/strategie-d-entreprise/management/letincelle-de-creation/543321.

Bogle, Ariel. « Skyscraper index, campus curse: Apple, Google, other tech giants have huge expansion plans. » Slate Magazine. 4 octobre 2013. http://www.slate.com/blogs/future_tense/2013/10/04/skyscraper_index_campus_curse_apple_google_other_tech_giants_have_huge_expansion.html.

Creative Wallonia . Consulté le 12 novembre 2013. http://www.creative-wallonia.be/?lng=fr.

Publication initiale : Thot Cursus, 12 novembre 2013 : http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/20976

photo credit: ecstaticist via photopin cc

A propos Christine Vaufrey

Directrice de MOOC et Cie : http://mooc-et-cie.com/. Je veille, surveille et expérimente toutes les formes d'apprentissage en ligne.
Cet article, publié dans Collaboration, Créativité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pour favoriser la créativité, les entreprises révisent leur copie

  1. Ping : Pour favoriser la créativité, les...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s